Pardon my french mais putain

27 avril 2016 § 38 Commentaires

merde fais chier ton fils ! Oups, éloignez les enfants, l’Auteur est colère : l’ado n°2 nous a refait le coup de la teuf.

Mamma mia !

Mamma mia !

Pendant qu’on était en vacances, il est repassé 5 minutes à la maison.

Et donc le lendemain, les pompiers qui vivent en dessous se sont plaint d’une fête niveau portenawak sur l’échelle de Richter.

cinemag1127-novembre-boudu

Depuis qu’il a du poil aux pattes, l’ado s’est transformé en Boudu sauvé des eaux.

Même que les militaires de l’alerte vigie pirate ont pris des œufs sur la tête.

L'ado a envie d'une omelette à l'uniforme.

Il adore les omelettes à l’uniforme.

L’Auteur était fumasse.

S’en est ensuivi un échange de textos empoisonnés entre lui et l’Ado n°2, dont je n’ai pris connaissance qu’après un étrange ricochet.

IMG_9059

Or donc, le copain de l’Ado crache des œufs.

Ciel, mon fils de 15 ans a 6 ans d’âge mental.

IMG_9060

Qu’on se rassure, après sa nuit debout, l’Ado est BIEN en direction du sud. 😀

Notez l’orthographe de l’Ado, jamais en retard d’une réforme.

L'ado a récemment lu un livre en entier. Il a trouvé cette activité très folklorique.

L’ado a récemment lu un livre. Il a trouvé cette activité très folklorique.

Bref, voilati pas qu’hier on rentre à notre tour. Et quand on découvre l’appartement, l’Auteur croit :

  1. qu’on a été cambriolé
  2. qu’on a été squatté par un clodo
  3. qu’on a été squatté ET cambriolé par DES clodos.
L'Auteur a examiné les dégâts avec son flegme légendaire.

Entré en éclaireur, l’Auteur examine les dégâts avec son flegme légendaire.

Mais bon c’était seulement le coup de l’Ado et de sa méga teuf avec JUSTE 3 copains, ce petit coquin !

L'ado est un sacré farceur !

L’ado est un sacré farceur !

Sans meufs, hin hin…

L'ado me prend pour une quiche.

L’ado me prend pour une quiche.

Wé c’est ça. Prends moi pour une quiche :

IMG_9062

Les copains de l’ado chaussent du 39 et sont équilibristes.

Après avoir parcouru 800 bornes, je suis donc allée RACHETER une f***ing magic mouse au magasin Pomme le plus proche, histoire de pouvoir ENFIN éteindre mon ordi (en route depuis la petite sauterie, mise en veille supprimée – j’aurais pu faire cuire un œuf dessus si j’en avais trouvé).

L'ado et ses copains jouent au chat et à la souris avec ma magic mouse.

L’ado et ses copains décident de jeter aussi ma magic mouse sur les militaires.

De son côté, l’Auteur fonçait se fournir en serpillière vu que la notre avait mystérieusement disparu avec les œufs, ma souris et tous nos verres alors qu’il y avait un peu urgence à nettoyer par terre.

L'ado et ses copains jouent aussi avec la serpillière.

L’ado et ses copains jouent avec la serpillière avant de la balancer, poil au nez.

Mais bon… Des sweats abercrombie ramassés dans les coins, une collection de briquets dénichés dans notre lit, la chaine hifi réparée, les mégots ramassés, les livres reconstitués, la radio Roberts recollée, la vaisselle dégraissée, la cuisine décaramélisée, les verres rachetés et 12 lessives plus tard, on est pratiquement tiré d’affaire.

L'Auteur décide qu'il va envoyer son fils en pension.

Ayant miné notre lit, l’Ado et ses copains dorment par terre.

Aujourd’hui c’est plombier. Dommage que, n’ayant pas trouvé à mon goût la nouvelle déco bière/fond de teint/vernis, j’aie récuré à fond la salle de bain hier soir, parce que le plombier vient d’entrer DANS ma baignoire AVEC ses bottes pour remplacer la colonne de douche et colmater la fuite.

L'ado se déplace en marchant sur les murs ! (Si si !)

L’ado se déplace en marchant sur les murs ! (Si si !)

Çui-là je vais lui refourguer l’ado réorienté en bac colmatage après son redoublement de seconde, je sens qu’ils vont bien s’entendre.

Allez, bon appétit messieurs…

En attendant, l’Ado se tape la cloche à Antibes, mais il ne perd rien pour attendre.

La bonne méthode pour nettoyer le vomito (approuvée par Winston Wolf *)

1 octobre 2015 § 28 Commentaires

Où j’en étais ? Ah oui, l’Ado n°2 a eu 15 ans.

Il nous a demandé 2 cadeaux. Nan, en vrai il en voulait plus mais dans notre grande bonté on lui en a accordé 2.

Je ne reviendrai pas sur l’affaire du vélo.

L’autre cadeau c’était : une fête ! Eh, pas de panique. À 15 ans c’est des bébés. J’ai donc négocié le Champomy, les confetti et la pyjama party.

Cri du cœur de l'Auteur interrompant la négociation de l'Ébouriffée et de l'ado au sujet du cadeau 2.

Où l’Auteur interrompt les négociations concernant l’autre cadeau.

Les parents qui m’ont appelée étaient très rassurés. Surtout par le coup des pompiers en dessous (et en tongs).

Le jour J, j’ai entraîné l’Auteur en Normandie où il s’est distingué en devenant l’homme qui répète en boucle : « On aurait dû barricader la chambre. » OK, et comment on se serait évadés de dedans la chambre barricadée pour aller en Normandie, gros malin ?!

sherlock jacktheripper-wl

Où l’Auteur explique ce qui va se produire dans la chambre non barricadée.

Nonobstant ce radotage fort attristant chez un homme autrefois célèbre pour jeter les meubles de jardin dans la piscine afin de boire l’apéro sous l’eau, on a passé un super WE.

L'Auteur et l'Ébouriffée passant un super WE et ne se disputant jamais à propos du radotage de l'Auteur.

Où l’Auteur et l’Ébouriffée passent un super WE, sans jamais se disputer à propos de barricades.

Dimanche matin on a taquiné l’Ado depuis la terrasse où on s’enfilait des Spritz en lui faisant croire par texto qu’on arrivait dans 5 mn. Ha ha ! Il a flippé grave.

L'Auteur et l'Ébouriffée riant comme des fous en faisant leur farce !

Où l’Auteur et l’Ébouriffée rient comme des fous de leur petite niche !

Et le soir, de retour à Paris, on a constaté que l’Ado n°2 s’était donné du mal pour tout ranger. C’était nickel, dis donc ! À part mon beau canapé, le sol qui collait, les traces de godasse sur les oreillers et les couettes (et aussi les draps et la manche de mon peignoir blanc – ils ont de grands pieds, ces ados !)

L'auteur passe sa chambre au scanner pendant que l'Ébouriffée se félicite du sérieux de l'Ado n°2.

Où l’auteur passe sa chambre au scanner pendant que l’Ébouriffée s’émerveille du    sérieux de l’Ado n°2.

J’ai appelé les copines qui m’avaient traitée de zinzin pour leur dire que l’Ado n°2 avait changé de personnalité. (Ça rattrapait les fois où je les avait dérangées pour leur confier qu’il était fou à lier.)

Puis le lendemain, les pompiers nous on dit d’un air entendu qu’il faut bien que jeunesse se passe.

L'Auteur et l'Ébouriffée se demandant si cette déclaration contient un message subliminal.

Où l’Auteur et l’Ébouriffée se demandent si cette déclaration contient un message subliminal.

Le mardi j’ai localisé un verre de Champomy sur la bibliothèque.

Sauf que c’était du ouisky.

L'Ébouriffée analysant le Champomy frauduleux.

Où l’Ébouriffée analyse le Champomy frauduleux.

Le mercredi, l’Auteur a vu un gros trou dans la boite de kleenex. C’est pas malin de se moucher dans du carton ! (Nan je rigole, on a tout de suite compris.)

L'Auteur enquête sur le rectangle de carton arraché.

Où l’Auteur enquête sur le rectangle de carton arraché.

Le jeudi l’Ado n°1 a cherché partout son pantalon de sport. Mais en fait son frère l’a donné à un pote.

L'Auteur et l'Ébouriffée se demandant si l'Ado n°2 est fou à lier.

Où l’Auteur et l’Ébouriffée réalisent que l’Ado n°2 est toujours fou à lier.

Enfin le vendredi, on a branché l’aspirateur. Et on est tous tombés comme des mouches (sauf les pompiers qui ont de l’entrainement.)

L'Auteur examine l'aspirateur au péril de sa vie.

Où l’Auteur examine l’aspirateur au péril de sa vie.

Coucou les ados ! ON N’ASPIRE PAS DU VOMI AVEC UN ASPIRO ! À moins de nettoyer tout l’engin et de changer le sac dégueu après. Mais pareille tâche requiert une grande force d’âme. Chez nous c’est l’Auteur qui s’y est collé.

(Par ailleurs c’est le seul qui a lu les mémoires de Keith Richards par ici.)

L'Auteur après avoir lu Les mémoires de Kieth.

L’Auteur après avoir lu Les mémoires de Keith.

À ce stade, l’Ado n°2 a avoué que bon ça a un peu dérapé, mais il nous a promis qu’il en a tiré des leçons pour la prochaine fois.

Sainte Patience, priez pour moi !

Sainte Patience, priez pour moi !

Mes châtaignes, la question se pose :

Où l'Auteur se met à citer la mère de l'Ébouriffée : "Je te l'avais bien dit !"

L’Auteur a trouvé une nouvelle phrase à répéter : « Je te l’avais bien dit ! »

* Winston Wolf solves the problems…

A l’attention du voleur de vélo

29 septembre 2015 § 11 Commentaires

Je tiens à informer l’abruti qui a fauché le vélo neuf de l’ado n°2 derrière le lycée Molière jeudi 29/09/16 entre 17 et 18H qu’il a intérêt à le rapporter fissa s’il tient à ses fesses.

Bicose j’ai mis le professeur Férosse sur le coup

Sans perdre son calme, l'Ébouriffée appelle Professeur Ferosse

L’Ébouriffée appelant le professeur Férosse sans perdre son calme.

Dit Professeur Vaudou, dit le Lyonnais, dit l’Envouteur, dit Antivol, dit Tawartagueul, dit Roro la Chatouille :

flyer marabout

Spécialisé en Envoûtement et Protection (et en Examens, ça tombe bien du coup j’ai pris    un supplément bac français pour l’ado n°1)

Hey, gros, tu fais comme tu veux mais Férosse, il est moyen patient.

Le professeur Ferosse a pris l'affaire très au sérieux.

Et il a pris l’affaire très au sérieux.

Te voilà prévenu, grougnafe !

Le mystère du film de l’Ado

16 juin 2015 § 10 Commentaires

L’ado n°2 a joué dans un film. Je vous l’ai pas dit ?

Quelle aventure de foufou !

On l’avait inscrit au kung fu pour changer de l’atelier théâtre qui commençait prendre beaucoup de place dans sa vie. Pas un instant on n’aurait pensé qu’il se ferait caster au sortir des arts martiaux, gambadant comme un poney sur le trottoir la crinière en bataille ! Ça nous a pris de court. D’autant qu’il est revenu de l’aventure le poil ras.

Bref, le film sortira bientôt.

Pouvez vous deviner duquel il s’agit avec les indices suivants ?

♣ Le réalisateur l’a tourné en partie sur les lieux de son enfance, en banlieue parisienne.

♦ Le compositeur de la musique du film a souvent collaboré avec Serge Gainsbourg.

♥ Photo volée (et cat bombée) au sortir de la projection d’équipe :

Le réalisateur et ses deux comédiens !

Le réalisateur (bien plus souriant en vrai que ce matou) et ses deux comédiens !

Alors, votre langue au chat ?

NB : comme il s’agit d’un film français dont personne n’a encore parlé, je doute que vous puissiez trouver. 😉

L’ado est-il thermolactyl ?

3 avril 2015 § 12 Commentaires

Le professeur Persil, adolescentologue réputé, répond à la question que se pose tout parent d’ado entre novembre et mars  :

recite-1n6s6x2

200 % des parents d’ado témoignent : « Le mien n’a jamais froid ! »

Professeur Persil : OUI, l’ado est thermolactyl. Voilà pourquoi il gambade en tee-shirt par zéro degré, sans écharpe et sans bonnet – sauf si sa mère a cousu dessus une étiquette American Blablarel achetée au marché noir.

Youpi il neige !

Youpi il neige !

PP : Il ne porte jamais de doudoune, sauf si c’est une Canada Moose. (Mais là faut pas pousser mémé dans les mimosas, tous les parents ont pas un rein en rab non plus.)

Eh wé, gros, le froid c’est mainstream.

Hou, merci professeur, nous voici rassurés.

Enlève ton bonnet, Sid !

Enlève ton bonnet, Sid !

Où suis-je ?

Catégorie j’élève mon ado sur les carnets de l'ébouriffée.

%d blogueurs aiment cette page :