Un Goûter en forêt

23 février 2015 § 13 Commentaires

gouterenforêt-couvFévrier, pour peu qu’il neige, le mois idéal pour un goûter en forêt.

J’en vois qui doutent dans le fond ?

C’est qu’ils n’ont pas encore lu ce délicieux album d’Akiko Miyakoshi.

Quand Kikko se réveille ce matin-là, tout est blanc dehors. Son père se met en route pour déblayer la neige devant la maison de Grand-Mère.

gouterenforet-1

Houlà, à un moment ça fout un peu les chocottes.

Comme certain petit chaperon, Kikko s’engouffre dans les bois un gâteau à la main. Quelle est cette silhouette qu’elle suit, croyant voir son papa ? Pas celle du grand méchant loup, ouf, mais le suspens est intense.

gouterenforêt-2

Mademoiselle Brebis, médaille d’or du plus joli sac à main.

Une forêt ensorcelée où flotte le souvenir de Blondine et Beau Minon, des dessins au fusain et aux crayons de couleur, et un goûter enchanté encore plus fantastique qu’un thé chez le Chapelier fou…

gouterenforet-3

Bonne pioche ! Kikko arrive pile pour le goûter.

Tout finit par un joli secret.

gouterenforet-4

L’Ébouriffée reprendra un peu de tout, merci Lady Souricette.

À feuilleter ici

Un goûter en forêt, Akiko Miyakoshi, Syros 2011.

Dès 4 ans.

gouterenforet5

Monsieur cerf, il faut arrêter les champignons.

 

Publicités

Mein kleiner Wald, le Buch 100% Natur

28 août 2014 § Poster un commentaire

Mein kleiner WaldSans blague quand j’ai découvert le Tiergarten à Berlin, j’ai flippé.

Les Allemands, ils sont foufous, ils ont carrément mis une forêt dans la ville.

Mon hôtel était tout près. Je me suis dit que si je me perdais là dedans (im Wald), fallait que je puisse me débrouiller.

J’ai acheté ce guide tout à fait adapté à mon cas : ça explique la vie en forêt, le vocabulaire est accessible et si on ne comprend pas bien, y’a des dessins.

garden_pages2

Il y avait aussi celui-ci, mais je risquais moins de galérer dans un potager.

En plus il est 100 % fabriqué avec du Recyclingpapier, c’est écrit dessus.

Après j’ai passé mon séjour à chercher le grosse Baüme et le kleine Baüme… (Fastoche, ils sont foufous ces Allemands, ils mettent des arbres partout, même sur les toits et même dans les musées !)

Mein kleine Wald 3

Un jour j’ai cru qu’il en poussait entre mes doigts de pied, mais c’était mes sandales.

Les Beeren, j’en ai trouvé dans la confiture le jour du brunch, mais de justesse parce qu’une ligne de métro avait complètement disparu et on a du prendre un taxi pour récupérer notre table reserviert à 13h30, c’était chaud.

Mein kleiner Wald1

Le bol d’avoir pensé à reserviert : il y avait plein de monde.

Les Kiefernzapfen, j’ai cru les avoir avec ces pins badigeonnés de peinture au Hamburger Bahnhoff (nein, keine restaurant de hamburger, das ist ein musée, les Allemands mettent aussi des musées partout). Mais l’artiste les avait épluchés avant de les poser là, kleine polissonne.

La Fledermaus rodait près du salon de piercing qui faisait sa happy hour la nuit où on cherchait le restaurant avec les gros hamburgers (ceux qu’on mange, nicht das Museum).

Je me suis bien amusée. Merci Katrin ! Mais hou là là, das war müde. À mon retour j’étais crevée. Gute Nacht !

Mein kleiner Wald2

Je n’ai pas rencontré de Hirsch mais à la place j’ai marché sur un rat.

Mein kleiner Wald, Katrin Wiehle, Beltz & Gelberg, 2013

MaPetiteForêt_2

HA HA, JE VOUS AI BIEN EUS !!!

Hé oui, ce livre génial a été traduit en français…

foret-couvMa petite forêt, Hélium, 2013

À partir de 3 ans

NB : À Berlin, Zuckerfee (La fée Dragée) pour un brunch avec des Beeren et Zza-Zza Burger pour le hamburger qui se mange.

Où suis-je ?

Entrées taguées animaux sur les carnets de l'ébouriffée.

%d blogueurs aiment cette page :