Émile est invisible

11 septembre 2014 § 3 Commentaires

emile-est-invisible couvC’est décidé, Émile est invisible. C’est comme ça, et pas autrement. À midi, plus personne ne pourra le voir.

Cet Émile, c’est vraiment un chouchou. Il est complètement fou. Mais cette folie est mûrement réfléchie. Car s’il est invisible, c’est pour une bonne raison, une raison qui commence par un « e » et ressemble à des endives.

Comment ça je l’ai dit ?

Bon, ok, c’est bien ça : maman cuisine ce bidule dégouniak :

gratin endive

J’ai l’air dégouniak mais en vrai je suis ébouriffant !

Bizarre comme le gratin d’endive ne devient ragoutant qu’à l’âge adulte.

Le truc, c’est que maman semble voir Émile quand même…

(Émile, c’est une maman qui te parle : au cas où tu ne le saurais pas, nous aussi on a des super pouvoirs, ha ha !)

emile3

La cervelle d’Émile turbine à fond. Cherchant ce qui l’a fait repérer, il tente par tous les moyens d’être mieux invisible. J’ai bien dit : tous les moyens.

Jusqu’au moment où sa Julie chérie lui fait une petite visite… Et là, holàlà, le bol d’être invisible !

emile-est-invisible-2

Bidonnant ! Merci Vincent Cuvellier, merci Ronan Badel.

Émile est invisible, Vincent Cuvellier (texte) & Ronan Badel (illus), Gallimard jeunesse, 2012.

À partir de 4 ans.

Où suis-je ?

Entrées taguées super pouvoir sur les carnets de l'ébouriffée.

%d blogueurs aiment cette page :