Heureusement qu’il nous reste les spaghetti !

20 janvier 2016 § 5 Commentaires

Nous l'avons tant aimé…

Nous l’avons tant aimé…

Nonobstant la théorie de Dino Risi selon laquelle passé le cap des 70 ans on ne meurt plus, le cœur d’Ettore Scola a cessé de battre.

C'eravamo tanto amati

Ce soir, c’est spaghetti et C’eravamo tanto amati ! On n’a pas fini d’aimer.

Publicités

Ça plane pour moi

7 juillet 2015 § 20 Commentaires

Ces derniers temps j’ai demandé à des jeunes filles indiennes si elles étaient espagnoles professionnelles.

J'ai mis une photo de chaton tout mimi pour illustrer.

J’ai mis des photos de chatons pour illustrer.

J’ai terrorisé une cliente septuagénaire d’Uniqlo en la poursuivant pour qu’elle s’occupe du remboursement du jean de l’ado n°1.

Rien à voir avec la choucroute mais c'est mimi.

C’est fort inquiétant, même moi je ne comprends pas pourquoi !

J’ai plaint l’ado n°1 qui avait soir la faim.

Va falloir que j'arrête l'herbe à chat.

Va falloir que j’arrête l’herbe à chat.

J’ai péroré sur la chanson super méga connue de Marianne Faithful sur l’héroïne, c’est quoi le titre déjà ? (Sister Morphine a soupiré l’Auteur consterné).

Cherchez l'erreur.

Cherchez l’erreur.

J’ai promis d’assister à 4 dîners, un pince fesse d’éditeur et une soirée ciné entre copines, tout ça à la même date.

Soyons fous !

Soyons fous !

J’ai essayé de me laver le visage avec de la crème solaire (ça ne mousse pas).

Excellent !

Je crois que des chatons colonisent mon cerveau.

J’ai appelé un Christophe « Guillaume », une Cécile « Céline » et une Angélique « Annabelle ». Dommage qu’ils soient également mes éditeurs.

Un peu de cake à l'herbe à chat pour la route?

Un peu plus d’herbe à chat pour la route, Guillaume ?

(Sauf Annabelle qui était juste une banane assénant toute la soirée qu’elle a suivi 7 ans d’études, genre comme un néphrologue*, alors qu’en vrai elle a fait 7 premières années par ci par là et tout additionné). (Vas-y prends moi pour une quiche 😉 )

(Vas-y prends moi pour une quiche moi qui suis phrénologue !)

La ferme !

Et impossible de mettre le nez dehors : j’ai des visions ! Je vois l’ado n°2 se multiplier au hasard des kiosques à journaux, colonnes Morris et autres abribus.

Déjà quand y'en a qu'un, c'est pas du gâteau !

Même que je le revois du temps des cheveux longs…

Je me demande si je ne suis pas surmenée.

Et vous, ça se passe comment, l’été ?

Microbe et Gasoil sera en salle demain. Quand faut y aller, faut y aller, les amis !

* Ok, je ne sais pas ce que c’est mais avec un nom pareil, je parie qu’il faut au moins 7 ans d’études.

Le chant de la mer

20 avril 2015 § 15 Commentaires

Le chant de la merQu’est-ce que je disais ?

Ah oui ! je fais un métier formidable.

Depuis la semaine dernière, je prépare l’écriture d’un nouveau projet en visionnant des films.

Parmi ceux-ci, une merveille : The song of the sea, de Tomm Moore, à qui nous devons déjà l’excitant Brendan et le secret de Kells.

Comment ai-je pu rater ce film à sa sortie ? Tout simplement en tombant dans une faille spatiotemporelle au cours d’une résidence d’écriture avec congrès de chouettes.

Le chant de la mer 6

La famille Renard ferait bien de se planquer : amateurs de fourrure en vue.

J’ai donc rattrapé mon retard, et suivi les aventures de Saoirse (Maïna dans la version française, on se demande bien pourquoi) et son frère Ben dans une Irlande enchantée.

Le chant de la mer 4

Hey, moi aussi j’ai eu cet âge là quand j’étais petite.

Saoirse est une Selki qui s’ignore.

Le chant de la mer

Rhou, un manteau de fourrure trop polouche…

Quand son frère le découvre et réalise que, privée de sa pelure d’oignon, elle va dépérir entrainant avec elle la fin du petit peuple, il se lance dans une course contre la montre et affronte ses plus grandes peurs.

Le chant de la mer 7

The best cachette au monde ! (C’est une diplômée es cache-cache qui l’affirme.)

Pour les ignares (qui n’ont pas lu comme moi L’île de Nera d’Elizabeth George, hu hu) je précise que les Selki sont des créatures légendaires mi-femmes mi-phoques.

Le chant de la mer 3

On a retrouvé Karl Lagerfeld. Comme tout le monde, il s’est laissé pousser la barbe.

Vêtues de leur poilure blanche (ou noire, ça dépend des goûts), elles se métamorphosent au contact de l’eau.

Le chant de la mer 11

Comme Karl, Saoirse se baigne en manteau de fourrure.

Sur le très joli site du film, on découvre le tragique point de départ de l’histoire… (Mais que fait Brigitte Bardot ? Vous le saurez en accompagnant Ben !)

Le chant de la mer 5

Oui, notre chère BB interprète Granny et la sorcière Macha. Comment ça, c’est pas elle ?

Pour vous faire envie, la bande annonce en anglais (bicoz la française est cucul) :

Sur ce, je vous laisse, je dois réviser Le monde de Nemo. L’Ado n°1 a sauté de joie en entendant ça. Crotte ! Il va encore squatter mon canapé en dévorant tout mon pop corn.

Si c'est comme ça, je retourne à la plage.

Pff… Pas moyen de bosser tranquille pendant les vacances.

Le chant de la mer, de l’enthousiasmant Tomm Moore, 2014.

À partir de 6 ans, l’âge des manteaux de fourrure. (Je blague.)

Ciné gourmand, on demande un enfant

16 mars 2015 § 8 Commentaires

Ça m’énerve.

La pâtisserie des Rêves organise des ciné gourmands pour les enfants, mes bichons.

patisserie des rêves

Je répète pour ceusses qui n’écoutaient pas : la pâtisserieu des rêveu !

Une fois par mois, projection de film et à la sortie, ateliers gourmand, goûter miam, ballons roses, youplaboum quoi. Tout ça dans le jardin de la Pagode.

la pagode

Coucou, je prendrai du soleil et deux grosses boites de miam.

Parce que ah oui, la projo en plus c’est à la Pagode.

la pagode salle

Comme ça si on s’ennuie, on peut mater le décor.

Sauf que moi j’ai plus d’enfant sous la main. L’ado n°1 a refusé d’enfiler une maxi turbulette. Quant à l’ado n°2, je ne lui ai rien demandé, c’est trop compliqué d’attirer son attention depuis qu’il a un casque audio greffé sur les noneilles.

Il le met même pour aller au petit coin.

Il le garde même pour aller au petit coin. (Forcément, là faut me croire sur parole)

Bref, on demande un bout de chou !

De préférence un qui ne mange que de la choucroute et du fromage de tête, et qui soit bien partageur en terme de goûter.

Ou sensible à l’hypnose.

Donne moi ton goûter, donne moi ton goûter, donne moi ton goûter !

Donne moi ton goûter, donne moi ton goûter, donne moi ton goûter !

C’est où ? Au cinéma la Pagode, 57 rue de Babylone, Paris 7ème.

C’est quand ? Une fois par mois, prochaine édition le 22 mars à 10h30 avec en avant première Clochette et la créature légendaire. Résa ici.

Cine-gourmand_Clochette

Alors pendant le film, je vais peut-être mater un peu le décor.

NB : Je ne suis pas peu fière d’avoir enfin utilisé l’expression en terme de que je trouve super poilante. (Pas vous ?)

Où suis-je ?

Entrées taguées cinéma sur les carnets de l'ébouriffée.

%d blogueurs aiment cette page :