L’halloween ébouriffant

31 octobre 2014 § 10 Commentaires

À la demande générale des ados, j’ai accepté de fêter Halloween cette année. Je n’ai toujours pas compris pourquoi.

Ma position sur le sujet était pourtant très claire :

No !!

Pigé ?

« Quel revirement ébouripoustouflant ! » a-t-on lu dans la presse.

C’est donc avec des siècles de retard sur le monde entier que j’ai gaiement préparé un buffet répugnant grâce à un site qui gère à fond l’évènement – en même temps c’est des canadiens, on peut pas comparer.

Il y avait du gâteau de vers :

gâteau de vers

Trop dar !

Des doigts coupés :

doigts-de-sorciere

Avec et sans vernis pour ceux qui sont allergiques.

Du punch tout à fait pas ragoûtant :

Halloween drink

Ange, veux-tu bien remettre cet œil dans son orbite ?!

J’ai sorti mes plus beaux verres :

Ceux que ma première belle-mère m'a offerts pour mon divorce.

Ceux que mon ex belle-mère m’a offerts pour mon divorce.

J’ai enfilé mon costume :

cape halloween

Je m’habille comme je veux, j’vous ferais dire.

J’ai convié ma voisine la sorcière Rosita :

sorcière Chestnut junction

« Le premier qui parle de mon nez je le transforme en chair à pâté. »

Et aussi mes meilleures ennemies :

on veut manger des doigts coupés !

« Yum yum, on veut manger des doigts manucurés ! »

Les ados m’ont dit qu’ils s’occupaient des films. Merci, les chatons ! Je savais qu’ils penseraient à ma série favorite :

Mais quand ils ont allumé le lecteur dvd, surprise !

Au secours, venez me chercher ! Je suis cachée sous le canapé avec tout plein de souris et mon amie la sorcière au long pif – ouille, non, Rosita, j’ai rien dit !

Publicités

Le livre mystère super effrayant

28 octobre 2014 § 4 Commentaires

Kristina DigmanJ’aime bien les livres que je ne sais pas lire.

La faute à l’ado n°1, qui pêchait autrefois n’importe quoi dans les rayons étrangers de la bibliothèque municipale et imaginait l’histoire d’après les dessins. Ensuite il a appris l’alphabet et est devenu plus sélectif. Puis il a carrément cessé de lire, mais passons.

De mon côté j’étendais mon rayon d’action aux librairies étrangères de Paris et de partout ailleurs. (Avis aux amis voyageurs !)

J’ai donc fini par croiser ce bouquin.

Sa couverture est fantastique ! Et quel titre génial : O duchu, który się bał. En revanche j’ignore ce que ça signifie. Cet album est un vrai mystère. Déjà il m’a fallu trois ans pour deviner dans quelle langue il était publié.

o duchu 2

Allez zou, en route pour Halloween !

J’adore ses illustrations et, pour autant que j’ai pu me la raconter, son histoire aussi.

o duchu 7

Simona, Mireilla, Reina, Morticia et Josefa reines de la voltige !

La nuit est tombée. Les chauves-souris s’éparpillent au clair de lune. Dans la vieille maison au cœur de la forêt, Kruszynka et sa maman vont se coucher.

Mais… Un fantôme boude sous le lit, il y a deux vampires dans le grenier, un squelette dans le placard et un monstre à la cave, sans oublier la souris.

(Mamma mia, une souris !)

o duchu 8

Où on apprend que les vampires se brossent les quenottes. (Sinon c’est vite galère.)

Jetez un chat dans l’aventure, ça fera du pataquès…

o duchu 4

Purée de moineau, un fantôme vampirophobe…

Car tout le monde a peur de quelque chose, même les monstres pardi !

o duchu 9

C’est pas bientôt fini ce boucan ?

Délicieusement effrayant…

O duchu, który się bał, Sanna Töringe (texte) & Kristina Digman (illustrations), Zakamarki, 2010.

À partir de 5 ans pour les iconophones. Et aussi en suédois, même si en polonais, ça le fait.

Où suis-je ?

Entrées taguées halloween sur les carnets de l'ébouriffée.

%d blogueurs aiment cette page :