Emile et les détectives

23 août 2014 § 2 Commentaires

Couverture-Emile-et-les-détectivesL’aventure commence dans un train, un train à l’ancienne, avec des compartiments.

Et dedans des gens qui font bouger leurs orteils, ronchonnent, tricotent, mangent des sandwiches à la saucisse, racontent des bêtises puis se disputent.

Et ce petit garçon. Émile, qui prend le train tout seul.

Ce train va à Berlin. Il va sûrement s’y passer des choses étranges dès les premiers chapitres. Il faut dire que ce genre d’endroit est déjà en soi une bizarrerie.

Emile 1931_4

Comme souvent dans les trains, congrès de chapeaux, de monocles et de paniers pique-nique !

Erich Kästner parle du train, évidemment, pas de Berlin. Mais le Berlin qui attend Émile est un peu fou (comme tous les endroits bourrés de grandes personnes). Et c’est le personnage central de l’histoire.

Émile est censé y retrouver sa grand-mère et sa délicieuse cousine Pony-Bibi. Hélas, victime d’un vol inique dans son wagon (un type en chapeau melon profite de sa sieste pour lui piquer son pognon), il prend en chasse son bandit.

Tiens, mon roudoudou, planque bien l'oseille et surtout le perd pas.

Tiens, mon roudoudou, planque bien l’oseille et surtout le perd pas.

Vl’a qu’il descend du train plus tôt que prévu.

Emile 1931_7

Alors attention les enfants, quand un type sourit comme ça, c’est pas bon signe…

Il se retrouve seul sans un pfennig dans cette ville qu’il ne connait pas. Impossible de faire appel à la police… La semaine précédente, il s’est illustré dans son bled en barbouillant de rouge le nez de la statue du Grand-Duc Charles – depuis cet exploit, il évite les forces de l’ordre de peur d’être jeté en prison.

Emile 1931_8

Ha ha, tu rigoleras moins quand tu auras vu la statue du Grand-Duc, gros.

(Ça me rappelle le jour où le futur ado n°1 a fait sonner l’alarme du cheval empaillé de Napoléon. Il s’est enfui au triple galop et caché derrière une cheminée. Il a fallu déployer un bataillon de chasseurs alpins pour le retrouver.)

Ouf, Émile est un enfant déterminé, énergique, débrouillard qui croise la route de gamins déterminés, énergiques et débrouillards.

Émile 1931 Gerghard Lamprecht

Dis donc, mon gars, on ne montre pas du doigt !

Toute la bande entame avec lui une course poursuite à travers Berlin pour l’aider à confondre l’odieux escroc au chapeau melon.

Emile 1931_6

Vendredi assure le standard et ça le gonfle un peu !

Évidemment Pony-Bibi se joint aux garçons, avec sa gouaille et sa bicyclette chromé. Ce suspens est également une comédie irrésistible…

Emile 1931_5

À la fin, Vendredi est quand même récompensé !

Erich Kästner a écrit ce livre en 1928. Je ne sais pas sûre que le Berlin d’aujourd’hui ressemble encore à celui des années 20. Quoi qu’il en soit j’y vais de ce pas et tout ce que j’emporte, c’est l’aventure d’Émile. Et ma détermination à y déguster son plat favori : macaronis au jambon avec du parmesan râpé.

Youpi ! lança Pony, partie en direction de sa chambre toujours à cheval sur sa chaise.

Émile et les détectives, Erich Kästner, livre de poche jeunesse, 2007

À partir de 8 ans.

NB : les photos sont extraites du film Emil und die Detektive de Gerghard Lamprecht (1931).

Publicités

Tagué :, , , , , , , , ,

§ 2 réponses à Emile et les détectives

Une cerise sur mon gâteau ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Emile et les détectives à les carnets de l'ébouriffée.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :