Je cuisine avec Aude et Annette

13 janvier 2016 § 11 Commentaires

J’adore l’hiver mais il faut vraiment avoir une santé de fer pour ne pas s’enrhumer quand les ados vous obligent à fumer sur le balcon.

Sur mon île déserte, je fumerai au lit !

Sur mon île déserte, je fumerai au lit !

Heureusement que je saupoudre d’algues bio mes pamplemousses d’Okinawa : je ne suis jamais malade !

Ce qui m’amène (admirez la transition) à vous parler de ce merveilleux livre de recettes recommandé par un colonel de mes amis :

Marnat couv

Un livre ébouriffant ! D’ailleurs quand on me demande ce que j’emporterais sur une île déserte, je le clame sans détour : c’est lui !

Bien entendu, sur mon île déserte il y aura de la cressonnette, des pâtes, du potiron, des raisins secs, de la moutarde de Dijon, de la chapelure, de la mozzarella, des champignons de Paris, du chocolat, de l’huile d’olive, et tous les ingrédients indispensables à une vie de naufragé.

Il y aura aussi des rouges-gorge, parce que c'est comme ça !

Il y aura aussi des rouges-gorge qui se baladent en louche !

Aude Le Pichon a concocté des recettes bien polouches (Tronche de cake, Les bouchées doubles, J’ai la patate…) réalisables par des enfants et par moi. Le tout assaisonné de remarques écolos.

Lave tes pommes avec tes pieds pour économiser l'eau !

Lave tes pommes et tes pieds en même temps pour économiser l’eau !

On apprend ainsi qu’aller au marché à vélo, c’est zéro pollution ; que les orangs-outans souffrent d’huile de palme ; que les écureuils ont un cœur d’airain ; qu’un fruit venu dans votre assiette hors saison par avion consomme plein de pétrole…

Ne tronçonne pas ta buche si tu peux la scier, c'est plus économique.

Ne tronçonne pas ta buche si tu peux la scier, c’est moins chocolat.

Quant aux illustrations, comment vous expliquer ? En citant ce colonel de mes amis peut-être, qui fut stupéfait que je lui vante une recette : « Oh ? Il y a vraiment des recettes ? » Ébloui par les dessins, il n’avait pas remarqué.

Sur mon île, il y aura des poupées russes pour m'aider à faire le bortsch !

Ce soir, les matriochki, c’est chou rouge au vinaigre !

Et comme vous êtes gourmands, je vous donne d’ores et déjà le tuyau : un deuxième tome permet de cuisiner léger et économique. Réservé aux radins au régime. Ou aux fans d’Annette.

Merci Aude, merci Annette !

Merci Aude, merci Annette !

Je cuisine naturellement bon au fil des saisons et Je cuisine naturellement léger et pas cher, Aude Le Pichon & Annette Marnat (illustrations), Père Castor – Flammarion

Publicités

Tagué :, ,

§ 11 réponses à Je cuisine avec Aude et Annette

Une cerise sur mon gâteau ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Je cuisine avec Aude et Annette à les carnets de l'ébouriffée.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :